S
ervice de lutte contre la pauvreté, la précarité et l'exclusion sociale

Nederlands

Des faits et des chiffres

 


Combien de personnes sans emploi compte notre pays ?

Dernière mise à jour : 19/05/2015

Sur la base de données administratives (chiffres de l'ONEM), il y a, en 2014, 597.774 demandeurs d'emploi inoccupés (DEI).   Sur la base de données d'enquête (Enquête sur les forces de travail - EFT), il y a 423.039 personnes sans emploi. Ceci représente 8,6% de la population active.

 

Commentaire :

D'après les chiffres de l'ONEM, en 2014, il y a 597.774 demandeurs d'emploi inoccupés (DEI) : personnes sans emploi rémunéré inscrites comme demandeurs d'emploi auprès d'un service public de placement régional. Cela concerne tant les demandeurs d'emploi demandeurs d'allocation que les jeunes en période de stage d’insertion, les demandeurs d’emploi librement inscrits et ceux obligatoirement inscrits (parmi lesquels les chômeurs sanctionnés et les demandeurs d’emploi à charge des CPAS). L’ONEM compte le nombre de personnes qui ont droit à une allocation de chômage.
À côté de ces données administratives, le chômage peut être mesuré via des enquêtes telles que l’Enquête sur les forces de travail (EFT).
Le risque de pauvreté est élevé chez les chômeurs.

 

 chiffres ONEM   chiffres EFT   risque de pauvreté

Chiffres de l'ONEM

Il y a, en 2014, 597.774 demandeurs d'emploi inoccupés (DEI) d'après les chiffres de l'ONEM. Ceci représente une augmentation de 2,3 % (+13.472 chômeurs) par rapport à 2013.

Tableau 5a : Evolution des demandeurs d'emploi inoccupés (DEI), Belgique, 2003-2014

 

Demandeurs d'emploi inoccupés (DEI) *

 
  dont:

Total*

Année

hommes

femmes jeunes travailleurs en stage d'insertion professionelle moins de 25 ans avec une durée d'inactivité de 2 ans et plus  

2003

253.089

285.052

49.224

132.549

 

538.141

2004

271.250

305.363

52.022

136.956

 

576.612

2005

279.551

316.846

51.527

133.350

 

596.397

2006

278.778

309.483

43.584

126.375

225.847

588.261

2007

253.214

279.245

39.100

110.476

215.506

532.459

2008

242.542

262.323

36.924

103.222

197.350

504.865

2009

281.133

273.396

40.766

116.832

192.794

554.529

2010

290.200

276.992

41.644

116.752

196.080

567.192

2011

277.630

268.843

39.217

108.332

196.890

546.473

2012

289.492

270.875

45.430

113.808

197.004

560.367

2013

306.752

277.550

46.791

118.487

193.313

584.302

2014

315.256

282.518

47.468

114.618

207.624

597.774

(*) Données annuelles : moyenne des données à la fin de mois.
La suppression du pointage fin 2005 rend difficile la comparaison des séries temporelles avant et après 2006.
Source: Banque Nationale de Belgique, Bulletin statistique 2014-IV, tableau 3.2, p. 55 sur base des données de l'ONEM.

En 2014, un peu plus de la moitié (52,7 %) des demandeurs d'emploi inoccupés sont des hommes; en 1990, cette proportion était encore de 40% d'hommes contre 60 % de femmes. 56,9 % des demandeurs d'emplois ont entre 25 et 50 ans. Les jeunes (< 25 ans) représente 19,2 % de la population des chômeurs. Le groupe des 50 ans et plus représente 23,9 %; en 1995 c'était encore 11,2 %. Il y a aussi des différences régionales : les chiffres pour la Wallonie sont plus hauts que dans les autres régions (42,5 % des demandeurs d'emplois contre 39,0 % en Flandre et 18,5 % à Bruxelles).  En 2014, 207.624 demandeurs d'emplois, ou 34,7 % du total, n'ont pas d'emploi depuis 2 ans ou plus.

Tableau 5b : Demandeurs d'emploi inoccupés (DEI), en Belgique et dans les régions, 2014

 

Nombre

%

Total 2014

597.774

100%

Hommes

315.256

52,7%

Femmes

282.518

47,3%

Classe d'âge

 

 

-25 ans

114.618

19,2%

25 jusqu'à -50 ans

340.170

56,9%

50 ans et +

142.987

23,9%

Régions

 

 

Bruxelles-Capitale

110.336

18,5%

Flandre

233.349

39,0%

Wallonie

254.089

42,5%

Durée de chômage

 

 

2 ans ou plus

207.624

34,7%

Source : NBB.Stat (traitement Service pauvreté)

 

Chiffres de l'EFT

En Belgique, les chiffres du chômage repris dans l' Enquête sur les forces de travail (EFT) sont collectés, traités et publiés par la Direction générale Statistique (SPF Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie) et publiés par Eurostat. Des comparaisons internationales sont possibles grâce à cette enquête. Les chiffres sont basés sur les définitions du Bureau International du Travail (BIT). Un chômeur est une personne d'âge actif (15 ans et plus) qui n’a pas exercé d’emploi rémunéré durant la semaine de référence, qui cherche activement un emploi et qui est disponible sur le marché du travail. Les chiffres du BIT ne tiennent pas compte d’une éventuelle inscription dans un service de placement régional (VDAB, Actiris, Forem et ADG) et ne sont donc pas comparables avec les chiffres administratifs du chômage.

Le tableau 5c présente l’évolution du taux de chômage (BIT) en Belgique et le compare avec les pourcentages européens. Le taux de chômage indique le nombre de chômeurs en pourcentage des forces de travail (employés et chômeurs au sens du BIT).
En 2014, le taux de chômage en Belgique reste au même niveau qu'en 2013 et s'élève à 8,5 %. Ce taux se situe en dessous du niveau de l'UE de 10,2 %, mais au-dessus du taux de chômage dans les pays voisins: Allemagne (5,0 %), Luxembourg (5,9 %) et Pays-Bas (7,4 %). La France marque un score plus haut avec 10,3 %.

Tableau 5c: Évolution du taux de chômage de la population 15-74 ans (moyenne annuelle), Belgique, UE 28 et pays pris individuellement, 2005-2014

2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
UE-28

9,0

8,2

7,2

7,0

9,0

9,6

9,7

10,5

10,9

10,2

Allemagne

11,2(*)

10,1

8,5

7,4

7,6

7,0

5,8

5,4

5,2

5,0

Autriche

5,6

5,3

4,9

4,1

5,3

4,8

4,6

4,9

5,4

5,6

Belgique

8,5

8,3

7,5

7,0

7,9

8,3

7,2

7,6

8,4

8,5

Bulgarie

10,1

9,0

6,9

5,6

6,8

10,3(*)

11,3

12,3

13,0

11,4

Chypre

5,3

4,6

3,9

3,7

5,4

6,3

7,9

11,9

15,9

16,1

Danemark

4,8

3,9(*)

3,8

3,4

6,0

7,5

7,6

7,5

7,0

6,6

Espagne

9,2

8,5

8,2

11,3

17,9

19,9

21,4

24,8

26,1

24,5

Estonie

8,0

5,9

4,6

5,5(*)

13,5

16,7

12,3

10,0

8,6

7,4

Finlande

8,4

7,7

6,9

6,4

8,2

8,4

7,8

7,7

8,2

8,7

France

8,9

8,9

8,0

7,4

9,1

9,3

9,2

9,8

10,3

10,3

Grèce

10,0

9,0

8,4

7,8

9,6

12,7

17,9

24,5

27,5

26,5

Hongrie

7,2

7,5

7,4

7,8(*)

10,0

11,2

11,0

11,0

10,2

7,7

Irlande

4,4

4,5

4,7

6,4

12,0

13,9

14,7

14,7

13,1

11,3

Italie

7,7

6,8

6,1

6,7

7,7

8,4

8,4

10,7

12,1

12,7

Lettonie

10,0

7,0

6,1

7,7

17,5

19,5

16,2

15,0

11,9

10,8

Lituanie

8,3

5,8

4,3

5,8

13,8

17,8

15,4

13,4

11,8

10,7

Luxembourg
(Grand-Duché)

4,6

4,6(*)

4,2

4,9

5,1

4,6

4,8

5,1

5,9

5,9

Malte

6,9

6,8

6,5

6,0

6,9

6,9

6,4

6,3

6,4

5,9

Pays-Bas

5,9

5,0

4,2

3,7

4,4

5,0

5,0

5,8

7,3

7,4

Pologne

17,9

13,9

9,6

7,1

8,1(*)

9,7

9,7

10,1

10,3

9,0

Portugal

8,8(**)

8,8(**)

9,2(**)

8,7(**)

10,7(**)

12,0(**)

12,9

15,8

16,4

14,1

République tchèque

7,9

7,1

5,3

4,4

6,7

7,3

6,7

7,0

7,0

6,1

Roumanie

7,1

7,2

6,4

5,6

6,5

7,0

7,2

6,8

7,1

6,8

Royaume-Uni

4,8

5,4

5,3

5,6

7,6

7,8

8,1

7,9

7,6

6,1

Slovaquie

16,4

13,5

11,2

9,6

12,1

14,5

13,7(*)

14,0

14,2

13,2

Slovénie

6,5

6,0

4,9

4,4

5,9

7,3

8,2

8,9

10,1

9,7

Suède

7,7

7,1

6,1

6,2

8,3

8,6

7,8

8,0

8,0

7,9

* autre définition et estimation
**estimation
Source :
Eurostat, Enquête sur les forces de travail

 

 8,6 % de la population active (15-64 ans) est au chômage en 2014 en Belgique, selon la définition du Bureau international du Travail (BIT). Il s'agit de 423.039 chômeurs. Par rapport à 2013, le nombre de chômeurs est resté quasiment stable. Il y a plus d'hommes que des femmes au chômage. Le chômage des jeunes est très élevé et monte à 23,2 %. Le taux de chômage est le plus élevé dans la Région de Bruxelles-Capitale.
Le pourcentage de chômeurs de longue durée (2 ans ou plus) est de 2,7 % de la population active.

Tableau 5d: Nombre de chômeurs (BIT) en Belgique en 2014

  Nombre de chômeurs (BIT)
  en chiffres absolues en % par rapport à la population active
Total (population 15-64 ans)

423.039

8,6 %

Hommes

241.382

9,1 %

Femmes

181.657

8,0 %

Catégorie d'âge (population 15 ans et plus)

 

 

-25 ans

92.637

23,2 %

25 jusqu'à -50 ans

260.430

8,0 %

50 ans et plus

70.427

5,5 %

Régions (population 15-64 ans)

 

 

Région de Bruxelles-Capitale

96.382

18,5 %

Région flamande

147.824

5,1 %

Région wallonne

178.833

12,0 %

Durée du chômage

 

 
2 ans ou plus

130.587

2,7 %

Source : Direction générale Statistique – Statistics Belgium: Enquête sur les forces de travail (EFT)

 

Si on observe le taux de chômage selon le niveau d’instruction, le taux de chômage des personnes les moins instruites est le plus élevé : 16,4 % en 2014 contre 8,8 % pour les personnes ayant un niveau d’instruction moyen et 4,7 % pour les plus instruites. Depuis 2004, le chômage des personnes faiblement instruites a augmenté de 13,3 % à 16,4 % tandis que le chômage des groupes ayant un autre niveau d’instruction est resté relativement stable. À Bruxelles, en 2014, le taux de chômage des personnes faiblement instruites est de 30,9 %, en Wallonie, 21,6 % et en Flandre, 9,2 %.

Tableau 5e : Taux de chômage selon le niveau d'éducation, la Belgique et les régions, 2004 et 2014 (population 15 ans et plus)

 

2004

2014

Belgique

Total

Hommes

Femmes

Total

Hommes

Femmes

Faible niveau d'éducation

13,2

11,6

15,7

16,2

16,6

15,5

Niveau moyen d'éducation

8,5

6,9

10,8

8,8

8,8

8,8

Haut niveau d'éducation

4,7

4,5

4,9

4,7

4,6

4,7

Région de Bruxelles-Capitale

 

 

 

 

 

 

Faible niveau d'éducation

25,9

26,5

24,8

30,8

31,9

29,0

Niveau moyen d'éducation

18,4

16,8

20,4

22,0

24,4

18,7

Haut niveau d'éducation

8,3

8,6

7,9

9,8

10,1

9,6

Région flamande

 

 

 

 

 

 

Faible niveau d'éducation

7,8

6,1

10,5

9,1

9,4

8,5

Niveau moyen d'éducation

5,7

4,6

7,3

5,5

5,1

5,9

Haut niveau d'éducation

3,4

3,1

3,6

3,0

2,8

3,1

Région wallonne

 

 

 

 

 

 

Faible niveau d'éducation

18,9

16,8

22,4

21,3

21,2

21,3

Niveau moyen d'éducation

12,0

9,3

15,8

12,5

12,7

12,3

Haut niveau d'éducation

5,8

5,3

6,3

5,9

5,8

6,0

Source : Direction générale Statistique – Statistics Belgium: Enquête sur les forces de travail (EFT)

 

Risque de pauvreté

Le taux de pauvreté des chômeurs est très élevé: 46,2 % contre 4,4 % chez les travailleurs.
51,2 % des chômeurs disent ne pouvoir joindre les deux bouts que difficilement, voir très difficilement, contre 13,1 % chez les travailleurs.

Tableau 5f : Risque de pauvreté sur base de revenu et pauvreté subjective selon le statut d'activité le plus fréquent*, la Belgique, SILC 2013

 

Risque de pauvreté sur base de revenu

Pauvreté subjective

Travailleurs

4,4

13,1

Chômeurs

46,2

51,2

* Le statut d'activité le plus fréquent est le statut que les personnes déclarent avoir occupé pendant plus de la moitié des mois dans l'année civile précédente.
Source : Direction générale Statistique - Statistics Belgium : EU-SILC 2013
Information sur 'risque de pauvreté' et plus de chiffres peuvent être trouvés sur la page du site 'Combien de personnes connaissent-elles un risque de pauvreté ?'

 

La problématique de la protection sociale pour les personnes sans emploi est abordée dans le rapport bisannuel 2012-2013 du Service de lutte contre la pauvreté. (Service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l'exclusion sociale (2013), Protection sociale et pauvreté).


Dernière mise à jour : 19/05/2015